Rejoignez-moi sur Facebook ! - Rejoignez-moi sur Instagram !

1

Mallorca Training Camp

Du 1er au 7 avril, mon pote (mon sparring, celui avec qui j’ai commencé et avec qui j’évolue dans le triathlon) Vincent, qui coach sous l’égide TryCoaching, m’a gentillement invité à partager une semaine avec ses athlètes à Mallorque, tout proche de Port Alcudia, lieu de nos habitudes triathlétiques annuelles.

Ce fut une semaine où la douleur des séances a été ponctuée par la douceur des odeurs, des mots et du partage qui peuvent se dégager d’une maison remplie de 8 athlètes…loin de la bienséance que leur offre la vie de famille ! 😁

Vincent nous a organisé un stage aux petits oignons : grande maison à Alcudia au bord de l’eau, créneaux piscines, gestion du transport et répartition des tâches qui font que les petits trucs chiant d’un stage à 8 triathlètes ne l’étaient pas !

Mais il nous a surtout préparé un stage tout en douceur, avec du volume et quelques rappels d’intensités, ce qui, lors d’un stage avec des gars de niveaux différents, permet de ne jamais perdre d’unité !

C’est aussi l’un des points forts de Mallorque : les petits cols (25 minutes max) permettent de ne jamais attendre longtemps les derniers et donc de partager les bons comme les mauvais moments :-). 

J’étais sur place avec mon Parlee TTiR en configuration course avec les Enve SES disc 7.8. 

Challenge Gran Canaria approchant il était judicieux de dompter la bête. Au fil des kilomètres je mesure les qualités de cette marque trop peu connue ! Le TTiR fut un régal. Néanmoins, si vous avez la possibilité de venir avec un route, vous prendrez encore plus de plaisir. 

Concernant la nutrition, j’avais emporté ma cargaison de gels Gu et de boisson Ta Energy, mis à part quelques écarts sur les sorties longues, ponctuées de snickers et autres cochonneries délicieusement bonnes. 

Encore merci à Vinc’ pour le stage, à tous ses athlètes pour la bonne ambiance, à mon coach Jonathan Tryoen pour son accompagnement dans mon éducation de triathlète, à mes sponsors financiers qui me permettent de kiffer en France ou aux quatre coins du monde sans contrainte et également à ceux qui me permettent d’évoluer avec du top matos !

Comme à chaque fois, j’en profite pour vous rappeler que communiquer autour de l’association Syndrome de Barth va permettre à des parents de trouver et de comprendre de quoi est atteint leurs enfants, et de faire des dons va permettre de financer la recherche pour que les petits mecs atteints du Syndrome de Barth aient les mêmes chances que nous tous de profiter de la vie ! 

Alors partagez-moi tout ça et donnez de la voix pour soutenir l’association Syndrome de Barth ! 

La soutenir c’est aussi être soutenu par une famille qui vous donne des ailes lorsque, dans le col de Femenia, le coach vous a dit de sortir 360 Watts à moins de 60rpm après 5 jours de stage ! C’est aussi valable pour la Z4 à 400Watts…par contre, veto pour la zone 5 :-).

See Ya

Leave a Reply