Rejoignez-moi sur Facebook ! - Rejoignez-moi sur Instagram !

Ironman South Africa 2015

Retrouvez mon race report Sud Africain sur le lien ci-dessous :

 

http://quentinkurcboucau.com/portfolio/ironman-south-africa-2015/

ZEROD2

Saison 2014 // News

Voilà quelques temps déjà que les strass Hawaiiennes sont passées. J’ai maintenant remis le pied à l’étrier. Depuis le périple, quelques bricoles ont changé, des projets se sont dessinés et l’envie de progresser pour atteindre mes futurs objectifs est encore plus grande.

Nous voilà donc tous repartis avec des rêves plein la tête. Je dis « nous » parce qu’à chaque instant d’une course, je me sers du soutien des potes, de la famille….tant de personnes pour qui le triathlon passe largement au dessus de leur tête mais qui sont là, pour me soutenir. J’espère que pour 2014 et 2015, vous serez tous encore là pour m’aider, me soutenir même si je bois encore moins de bière, même si je ne viendrai plus au Blue Sunshine Paradise Nikky Beach pour chiller sur le dancefloor jusqu’à 8 heure du mat’ !

Quand j’évoque le soutien des potes je dois absolument parler d’Alex, dit « Bibi au gros pif », Jean-Jean Cyril et le père Sim qui, via le Triathlon Store, – et ça depuis mon premier tri (Fains, 3h20, 89kg, pâte d’amande sur le bike et hypo(potamus) en run) – me permettent de pratiquer le triathlon avec du matos toujours à la pointe. J’ai pu compter sur Juju et Mike (Athlete In Motion), sans eux les hypo auraient été encore plus nombreuses : Big Thanks à eux et aux produits GU qu’ils distribuent. Depuis Noël, je peux compter sur le soutien de ZeRoD : Big Thanks à Pierre, Fred et Tarcisse. J’utilise l’ensemble de leur gamme depuis mes débuts et ce n’est que du bonheur de pouvoir compter sur eux pour la saison 2014. Enfin, un gros merci à CFM International, société pour laquelle je travaille et qui soutient financièrement mon projet sportif cette année.

Vous verrez quelques nouvelles photos, certaines sont réalisées par Robin Christol pour ZeRoD et l’autre partie par Cyril Saulnier pour la team Triathlon Store via l’agence Les Athlètes

Des nouvelles des courses de début de saison :

Le Trail des Marcassins, qui s’est déroulé le 2 février, s’est plutot bien passé puisque je termine à la seconde place comme l’an dernier. Avec, toutefois cette fois-ci, un peu plus de difficulté, le parcours étant un champs de patate !

Et puis le Semi Marathon de Paris, qui a eu lieu le dimanche 2 Mars. Avec le coach, nous avions décidé de tenter un coup : faire une bonne semaine d’entraînement, exit l’affutage, et partir en 3″30 au kilomètre, soit 17km/h et espérer 1h14. Pour un gros, comme moi, c’est à la limite du sprint. Pas décu de ma course car j’arrive à maintenir l’allure pendant 12km. A la suite de quoi, un mec est passé appuyer sur l’interrupteur…plus de son, plus d’image…je termine en footing, avec un temps bien loin de mes espérances, en 1h20.

Pour finir, un gros merci à tous : Les Flo’s, Les Cléments, Alex, Bruno, les Yanns, Cyril, Sim, Ould, Cécile, Lucas et Cécile, Yus et Sandra, Bora et Romain, Caro, Peter Richard, Jul, Robin, Vincent le Fiston, les Poulets et Poulettes, la famille, Kader et France, le Bro, le Bro berbéro-thaïlandais Issam, Padrito et Fanfan, l’Couz, la Madré, Papeu et Nanou, Fred et Alice, la famille Bouadou, le R’n'R (le golden tees), Pierrot, Pierre, Thibs (A fish on a bike), la Team Surplace, le Bicycle Store, Triathlon Store, ZeRoD, Gu, Athlete in Motion, CFM International, les membres du stade (SF reprezent), les potes du boulot, Francky, Vincenté, Gégène, Pépètte, Jeanot, Kiki, Manu, les Didiers. Un gros big thanks à Jo (Jonathan Tryoen) le coach, et pour finir, le plus gros des big thanks à ma petite femme Alexandra !

Maintenant direction l’Iron Man de Majorque pour accrocher le top 15 au scratch et retourner manger des patates douces au haricot avec mon pote Fabrice Houz !

29

Soufflerie Mavic // Test

Jeudi 14 Mars, il est 16 heures. Tout a été préparé à l’avance : les billets de train…check, l’appareil photo…check, la brosse à dents…check, le vélo…check, les roues…check, le casque Kask…check, le sac à vélo…not check !

Direction Genève avec Cyril pour un test en soufflerie chez Mavic avec, pour sac à vélo, un sac poubelle « from le relais de Gare de Lyon » !

Arrivée à Annecy en début de soirée : c’est Kilian Patour (Ancien coureur pro chez Garmin) qui nous accueille à bras ouverts. Direction les bâtiments d’Amer Sports, société regroupant Mavic, Salomon, Wilson, Arc’teryx, Atomic, Suunto et Precor. Un complexe gigantesque dans lequel Mavic conçoit et développe une grande partie de sa gamme. Ici, sont fabriqués et testés tous les moyeux, les prototypes de casques, de chaussures et les textiles entre autres.

Nous retrouvons Alain (Directeur du Mondovélo à Aix en Provence avec qui nous allons effectuer le test) et Thierry (Responsable des Ventes Sud Europe Mavic). Direction un petit resto au cœur d’Annecy : l’ambiance est détente, nous échangeons sur les résultats de courses, les nouveautés Mavic et le vélo en général.

Repus, nous partons à Genève pour une bonne nuit de sommeil avant d’attaquer la journée de test du vendredi. De mon côté, c’est noël et je n’ai pas fermé l’œil de la nuit.  J’ai imaginé tous les scénarios possibles, je me voyais dans la soufflerie à fond, comme un enfant, passer le mur du son…

Après un petit dèj’ Suisse où je découvre le « Parfait », qui est tout sauf parfait (un genre de pâté de foie qui sent merveilleusement bon, surtout à 7 heures du matin !) nous partons pour la soufflerie.

A 5 minutes de l’hôtel, nous voici dans un autre monde. Imaginez un bunker au milieu de la forêt, vous êtes en 1930…En fait, non. Nous sommes dans la soufflerie que Mavic partage avec l’école d’ingénieur de Genève, entourés de drones, de casques aéro, de combinaisons de ski et de toutes autres maquettes testées. Nous sommes reçus par Brieuc et FX, tous deux ingénieurs en charge de la recherche et du développement chez Mavic, notamment dans la soufflerie.

Après un rapide briefing  sur les règles de sécurités et de confidentialités, nous entrons dans l’entre de la soufflerie : le tunnel ! Même si mon métier dans l’aéronautique me permet de connaître le fonctionnement, j’écoute avec attention Brieuc et FX. C’est très simple : la soufflerie amène un flux sans perturbation dans la veine. Le cycliste est positionné sur une balance qui mesure la force horizontale appliquée par le flux. Et pour ceux et celles qui ont des souvenirs en physique, il existe une belle loi entre la force de trainée et le coefficient de pénétration dans l’air…en espérant n’avoir perdu personne !

Nous voilà fin prêts : en trifonction, Kask sur la tête, chaussures et vélo installé. J’ai le smile jusqu’aux oreilles et Cyril, qui shoot tout ce qui bouge, aussi. Le temps presse…une heure dans la soufflerie coûte 5 000 euros donc oui, on nous aime bien, mais bon…1h05, ça compte comme deux heures ! Cyril et son mode « shooting express » font des ravages.

Après quelques conseils techniques donnés sur la position à tenir et les mouvements à ne pas faire, le test peut enfin démarrer. Un vent glacial à 50km/h m’arrive en pleine face, je pédale dans le vide donc impossible de me réchauffer. Je peux tester les positions les plus aérodynamiques possibles dont certaines sont tout à fait impossibles à tenir, même sur 1km.

Après 25 minutes de test, le résultat est plutôt positif. La position la plus confortable est celle avec laquelle mon coefficient de pénétration dans l’air est le plus faible : 0.238…Bingo !

Il est maintenant l’heure de faire nos adieux à la team Mavic qui nous a chouchouté. Tout particulièrement Kilian pour l’accueil et Thierry, sans qui l’expérience n’aurait pu être possible. Au passage, merci aux autres participants de ce test : Alain de Mondovélo et Benn de Londres.

 

Lors de l’Iron Man de Nice, où j’étais pour tenir le stand du Triathlon Store, Cyril et Jeremy (Agence les Athlètes) ont pris quelques images pour en sortir un doux film sur notre sport, notre passion et notre vie.

boost

ADIDAS Boost // Event

Report de l’énorme event organisé par Adidas pour la sortie de leur nouvelle running : la Boost !

Vendredi 8 Mars 2013, il est 16h38 et la foule ne désemplie pas du shop Adidas sur les Champs. Le départ sera donné dans trois heures et le staff du shop est sur le qui-vive. Une bonne partie des potes sont présents : les triathlètes du Stade Français, la Team Triathlon Store, la Team Bicycle Store, les sportifs du dimanche et surtout plusieurs clubs de running, de trail, d’athlétisme…une masse de passionnés rassemblés pour la sortie tant attendue de l’Adidas Boost.

Adidas a fait les choses en grand : les hôtesses sont canons, gentilles, serviables et efficaces; les bodyguards ont le smile jusqu’aux oreilles…du coup, l’ambiance est bonne même dans l’attente!

Chacun récupère son dossard ainsi que la carte du parcours. De mon coté, je suis ravi d’avoir ma map : 30,9km à travers le XVIème. J’ai annoncé la bonne nouvelle à la team 111 composée de Damien, Pierre, Jean-Seb, J-F. Nous sommes l’équipe qui boucle les 1700 k : grosse pression, il faut absolument terminer. Il y a environ 800 runners qui prennent le départ, chaque équipe a un parcours différent avec au total 1 700km soit le nombre de kilomètres dans les rues dans Paris ! Certains font 5km, d’autres 10 ou 20km.

Après le parcours, place au paquetage ! Là encore, un gros merci à Adidas qui ravit les chefs d’équipe : la fameuse paire d’Adidas Boost, une veste coupe vent, un t-shirt, deux paires de chaussettes et un short. Le tout siglé de la marque aux trois bandes. Quant aux coéquipiers, ils sont équipés d’une veste coupe vent du plus bel effet.

20h : le coup de feu est lancé ! Avec J-F dans la team (coursier à vélo), aucun problème de repérage. Les 30km sont avalés à la cool dans le XVIème en 2h40. Comme prévu, nous sommes les derniers arrivés. L’accueil qui nous est réservé est mille fois plus important que le petit effort que nous venons de fournir. Chacun avec notre beau sourire, accompagné d’un soupçon de sueur, nous allons nous recharger en boissons et nourriture.

Mille mercis à Adidas & l’agence Ubi-Béné, qui ont su mêler sportifs urbains et athlètes avertis lors de ce test géant qui lance le début de l’ère BOOST !