Rejoignez-moi sur Facebook ! - Rejoignez-moi sur Instagram !

wistler-05
wistler-06
wistler-01
wistler-02
wistler-03
wistler-04
wistler-07
wistler-08

Un an que nous attendons tous ce moment. Alex, Jul, Cyril, Yann et Moi s’entrainons depuis un an, chacun à sa fréquence et à son niveau mais avec chacun un objectif. De mon côté il n’y avait pas trente six solutions : je voulais me qualifier.

Le team du Triathlon Store étant composé de triathlètes de différents niveaux (du « newbie » au « chasseur de slot ») voici nos impressions sur ce nouvel Ironman venu remplacer celui de Pentitcton (passé sous drapeau Family Challenge depuis cette année). Mais au-delà du team du magasin nous comptons très peu de Français (nous étions 10 à disputer la course).

La première chose qui saute aux yeux c’est évidement le cadre idyllique de la nature Canadienne : les sapins, la montagne, les lacs translucides sur lesquels on s’attend à voir Pocahontas sur son canoë.

Les conditions météo en Colombie Britannique sont continentales mais nous sommes au Nord, en cette période de l’année, les averses sont d’actualité, les températures le matin sont sous les 10°C, les manchettes ne sont donc pas « de trop » pour nos sorties matinales mais la température du Lac Alta reste étonnement bonne (19-20°C). L’après-midi le mercure passe aisément au dessus des 20°C, les tenues adéquates pour la course sont à prévoir.

Le dépaysement prend toute sa dimension au briefing d’avant course où l’organisation nous met en garde contre la faune sauvage… ici ce sont les ours, ils sont curieux, « culottés » et attirés par la nourriture (ne laissez donc rien traîner sur vos vélos la nuit précédant la course), vous auriez vu nos têtes :-) sachant que la bestiole pèse plusieurs centaines de kg, peut mesurer jusqu’à 3m de haut et court/nage plus vite qu’Hussein Bolt/Ian Thorpe (impossible de la semer en CLM).

La natation et son fameux « Mass Swim Start » se déroulait dans le très joli Alta Lake où nous avons attendu le top départ au son de l’hymne National Canadien chanté « A Capella » en combinaison les pieds dans l’eau et la main sur le cœur : 2 boucles (pas de sortie à l’australienne comme nous l’avions initialement compris) The show must Go on, menées pleine allure avec Yann Gauduchon (1h01), je le suis de prêt en 1h03 quand le meilleur temps est réalisé par Dominik BERGER (Pro/AUT dossard #16) en 00h49’05.

La topographie du parcours vélo : une boucle de 180 km avec 90 km sur l’Highway « See to the Sky » au milieu des pins qui avait été spécialement été interdit à la circulation automobile pour l’occasion (première fois dans l’histoire du Label IM), était exigeante mais pas insurmontable. Il s’agissait stratégiquement de ne pas brûler toutes ses cartouches sur le plat afin d’attaquer les derniers 30km de dénivelé positif sereinement.

Yann et moi sommes en tête de la Team : Yann qui boucle en 5h10 (42ème au scratch) malgré une pénalité pour draft (6min pour ne pas avoir respecté un écart latéral dans les derniers km de course en montée) et je passe en tête avec un 5h07 (40ème au scratch) sur mon P5 Six, les « cuisses en feu ».

Les 42,2km auront été notre calvaire à tous, le parcours était superbe, varié (deux boucles sur un chemin d’asphalte passant au milieu d’un golf, sous les pins, entre des lacs sur lesquels venaient se poser des hydravions), mais extrêmement vallonné et assez « casse-pattes ». J’arrive à poser un marathon en 3h22’51, devant Yann qui termine sa course à pieds avec un passage « down » en 3h59.

Bilan de la course pour le team Triathlon Store :

Yann GAUDUCHON  (NST/Triathlon Store) : 10h10’52″, 28ème de sa cat. qui fait une excellente course malgré un passage à vide sur le marathon le laissant très près du St Graal (nous croisons les doigts pour Cozumel et Hawaï 2014)

De mon coté 9h40’53″ pour mon premier IronMan, 1er de ma catégorie (25-29), 23ème au général et avec le St Graal pour Kona en poche.

Julien GERARD (NST/Triathlon Store), Cyril REICH (NST/Triathlon Store et premier IM) et Alex Bibi (Stade Français/Triathlon Store) terminent respectivement leurs courses en 10h50’28″, 12h31’33″ et 11h42’54″… Bravo les gars!